Barcelona

J’avais planifier ce voyage depuis le mois de février. Ayant adoré la ville lorsque j’y suis allé le 24 décembre, j’ai décidé que je devais y retourner au courant de l’année afin de mieux l’explorer. Or, un rendu repoussé a quelque peu gâché mes plans! Mon voyage s’étendait du 11 au 15 mai. Je rentrais le lundi, juste à temps pour mon cours d’atelier du mardi. Quelques cours étant annulés la semaine précédente (dont atelier) à cause de deux journées de séminaires ont décalé mon rendu du 9 mai au 16 mai. J’étais donc charrette à Barcelone.

DSCN5537.jpg

Charrette espagnole

La gestion du temps était primordiale pour ce voyage. En plus de visiter une ville riche en culture architecturale, je devais grandement avancer mon projet dans le cadre de mon cour d’atelier. J’ai donc passer la moitié de mon temps à travailler à l’auberge, et l’autre moitié à parcourir la ville de Barcelone. Souvent, j’étais assis sur mon lit de mon auberge, où je partageait ma chambre avec 3 autres voyageurs. Puisque je passais 4 jours à Barcelone et que j’y étais déjà allé en décembre, ça ne m’a pas trop dérangé de devoir travailler pendant mon séjour. 4 jours complets auraient peut-être été trop pour moi, bien que Barcelone soit une très grande ville où il ne manque pas d’activités à faire.

Mon projet était plutôt complexe; la conception d’une gare de métro. Je n’avais jamais fait cela auparavant. En plus, il s’agissait d’un skytrain; les précédents se faisaient plutôt rare. Je devais donc me fier à mes connaissances pour concevoir cette gare. Nul besoin de vous dire que ce fut un flop (on a le droit de se tromper après tout)!

La ville de Gaudi

Je suis un grand fan de Gaudi. Je suis grandement impressionné par le fait qu’il a réussi à créer un style d’architecture par lui-même. Bien que ses oeuvres s’inscrivent dans l’art-déco, Gaudi se démarque de ses collègues du même style. Pour cette raison, mes visites à Barcelone étaient presque entièrement dédié à cet architecte.

DSCN5386.jpg

J’ai commencé par la Sagrada Familia, un incontournable de Barcelone. J’ai acheté mon billet sur internet, choses que l’on doit couramment faire à Barcelone, pour une entrée à 9:15. Petit conseil, prévoyez une visite de la Sagrada par beau temps, soit le matin ou en soirée. L’orientation de l’église fait en sorte que la lumière du soleil entre par les vitraux colorés à ces moments de la journée, apportant énormément de couleur à la Sagrada (ça vaut le coût d’être vu). Je n’ai pas monté en haut des tours, puisque j’avais déjà vu Barcelone de haut, en décembre dernier, et avec ma peur des hauteurs, je n’aurais probablement pas apprécié cette ascension.

DSCN5474.jpg

Mon deuxième arrêt fut le parc Guëll, un autre incontournable. Bien qu’un peu loin du centre, il est plutôt facile de s’y rendre avec le métro et l’application City Mapper (plus efficace que Google selon moi), Je n’avais pas acheté mon ticket sur internet, donc arrivé à la billetterie, je me suis fais dire que le parc était “plein” et qu’aucun nous visiteurs ne pouvaient entré. Il restait des tickets pour 20:00 et plus tard. 20:00 ce sera alors! Et j’ai bien fait, car à cette heure, le soleil commençait à se coucher. Il existe derrière ce parc une petite colline, d’où l’on peut voir l’entièreté de Barcelone. Je m’y suis donc rendu pour admirer le couché de soleil, avant de débuter ma visite du parc. J’ai pris le temps de bien tout voir se qui se cachait dans se parc, étant un grand admirateur de Gaudi, je trouve son travail très inspirant, et je voulais l’apprécier le plus possible, surtout en ce temps de charrette.

DSCN5527.jpg

Le troisième et dernier site de Gaudi que j’ai visité était la Casa Batllo. Un petit tour légèrement au-dessus de mon budget (26€), mais qui en valait amplement la peine. Un audioguide sous forme de Smartphone nous est prêté au début de la visite. Toutes les informations nous sont transmises par audio – tant mieux, car je me lace facilement de lire les écriteaux dans les musées. J’ai particulièrement apprécié le toit terrasse de l’appartement puisqu’il offre une vue sur le quartier environnant, mais malheureusement pas sur la Sagrada Familia.

Mies Van der Rohe

Un séjour à Barcelone ne serait pas complet sans la visite du pavillon de Ludwig Mies Van der Rohe, que tout étudiant en architecture a découvert dans ses cours d’histoire. Malgré que je le croyais plus gros, je n’ai pas été déçu de cette visite, me rappelant pendant mon parcours ce que m’avait enseigné Georges dans mon cours de Théorie de l’architecture. J’en ai ensuite profité pour visiter le coin. J’aurais pu me rendre jusqu’au parc Olympique, situé au sommet de la colline où se trouvait le pavillon, mais la fatigue de la charrette et probablement la lâcheté (d’ailleurs, je m’étais déjà rendu au sommet en décembre dernier) ont pris le dessus, et je suis donc retourner travailler à l’auberge.

Une autre ville qui a su me charmer. Malgré la charrette, j’ai quand même pu apprécier Barcelone en allant visiter les attraits principaux. Un troisième séjour dans cette ville Catalane sera probablement nécessaire afin de voir ses endroits plus cacher mais valant tout aussi la peine d’être découverts!

DSCN5594.jpg

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s