Capri

Malgré le fait que je n’ai seulement passé 6 heures sur l’île (tant pis, je n’aurais pas dû faire la grâce matinée), Capri mérite sa propre publication. Située à la pointe de la côte amalfitaine, l’île de Capris est assez différente de la côte, notamment pour ses montagnes aux pentes très escarpées, ses plages sur tous ses côtés, mais aussi pour sa grande richesse (sérieusement, tout le monde était riche là-bas).

DSCN4595.jpg

Je suis arrivé en bateau en matinée, partant de Sorrento. Capri n’était pas dans mes choix de destinations au départ de mon périple, croyant qu’il y avait plus à faire à Sorrento. Lorsque je suis arrivé sur l’île, j’ai dû passer au moins 15 minutes à la marina à prendre des photos et contempler la beauté de Capri. Je n’ai jamais vu rien de tel dans ma vie. Je me suis ensuite préparé un petit itinéraire, priorisant bien évidement la marche. Je devais être efficace, puisque je n’avais que 5 heures. Deux sites me semblaient plus intéressants que les autres: le mont Solaro et la villa Malaparte, que j’avais étudiée dans un de mes cours d’histoire à l’université Laval. J’avais donc un après-midi pour visiter ces deux sites se trouvant à l’opposé l’un de l’autre, tout en profitant au maximum de l’île.

DSCN4619

La montée s’est avérée assez intense; 921 marches pour être exactes, connectant la ville de Capri à celle d’Anacapri, cette dernière située plus en hauteur. De là, j’ai remarqué qu’il y avait des télésièges jusqu’au sommet du mont Solaro. Étant un peu flemmard, j’ai décidé de prendre un ticket pour la montée, puis de redescendre à pied, ce qui m’économiserait du temps par le fait même (plutôt que de faire l’allé-retour à pied). Encore une fois, la vue au sommet était spectaculaire. On pouvait voir les nombreux bateaux qui bordaient l’île, flottant sur une eau bleu et claire comme je n’avais jamais vu avant. Au loin, on apercevait la pointe de la côte amalfitaine.

Je me suis ensuite dirigé vers la Vila Malaparte, qui se trouvait à l’opposé de l’île de Capri. J’ai traversé la ville de Capri sur mon chemin, charmante petite ville où on y retrouve beaucoup de boutiques, surtout pour les riches! Je ne m’y suis donc pas arrêté longuement, seulement le temps de prendre quelques photos. Arrivé à destination, je pouvais apercevoir la vila entre les arbres, mais sans plus. En effet, il s’agit d’une propriété privée, et donc l’accès à celle-ci est bloqué par un portail. Mais ce n’est pas grave, j’ai quand même pu la voir de mes propres yeux!

Je crois que Capri est définitivement un must si l’on visite la côte amalfitaine. Jusqu’à maintenant, je n’ai rien trouvé de comparable à cette magnifique île. Il me reste encore beaucoup à voir là-bas, dont la grotte bleue. Mais je planifierai certainement un autre voyage sur cette île!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s